Archives du Futur Antérieur

 

 

 

 

Les Archives du Futur Antérieur sont une structure de production de projets curatoriaux.

 

 

Melancolie_Deswarte-we

La mélancolie d’après Albrecht Dürer, interprétation libre de Jacques Thévoz, Edition Deswarte, Lyon, 1964

 

 

 

Depuis 2013, les Archives du Futur Antérieur ont développé une série de projets de diffusion et de valorisation de l’oeuvre de Jacques Thévoz.

 

Les expositions et les événements réalisés sont des laboratoires.

 

10449541_10152557182549369_1673929083399489889_n

 

Chaque nouveau projet est une opportunité pour introduire des technologies ancestrales, des découvertes récentes ou pour tester des modes de présentation et des supports innovants.

 

_AFA12_CURATORIAL_DISPLAY_AERIALVIEW_PIX_WWW_

 

 

Comme une machine à remonter le temps, les Archives du Futur Antérieur (AFA) réactivent du matériel d’archive dans le présent.

 

 

 AFA12_BABA1

 

Pour l’Association des Amies et Amis de Jacques Thévoz (AAAJT), la mission des AFA est d’archiver, de numériser et de diffuser l’oeuvre de Jacques Thévoz. L’objectif est de produire un catalogue raisonné de la production artistique de Jacques Thévoz en unifiant toutes les poches d’archives, disséminées dans plusieurs Fonds différents. La phase de préparation et de traitement des archives est cachée: l’étude, la recherche, la restauration, la retouche et le catalogage des documents. Les expositions, les soirées de projections, les publications et les éditions diffusent et valorisent le travail de l’artiste en les amenant vers le public.

 

1-2-2

 

 

En 2017, les Archives du Futur Antérieur développent leurs activités en s’associant avec les Archives Nationales du Cameroun pour un partenariat de valorisation et de diffusion de ses archives.

 

 

_AFAANC_COLAB_PROMOPIX_2017_WWW

 

 

En 2016, les Archives du Futur Antérieur, invitées par le Ministère des Arts et de la Culture du Cameroun montent trois expositions de photos de Jacques Thévoz à Yaoundé. C’est l’aboutissement de cinq ans de travail préparatif.

 

 

_AFA_CATALOGUE_CAM_RB_PIX_WWW

 

Le projet sur le syndrome du vinaigre et ses ravages LIMA ( Les Images Meurent Aussi ) avec les étudiants de l’école des Gobelins à Paris est en cours. C’est un poème qui est le cri de désespoir des fonds d’archives photographiques argentiques.

 

doc_20151123_1459

 

En 2013, l’Association des Amies et Amis de Jacques Thévoz et le curateur Adrien Laubscher-Thévoz, fils de l’artiste, lancent un programme de diffusion et de valorisation de l’oeuvre de Jacques Thévoz.

Le projet des Archives du Futur Antérieur (AFA) est né dans la foulée. L’enjeu est de taille: plus de 80’000 négatifs, des milliers de mètres de films, des émissions radios, des textes, des reportages, des documentaires, des rushes de films, des notes manuscrites, des scénarios sont à identifier, traiter, enregistrer, restaurer, retoucher, et cataloguer, dans le but de composer le catalogue raisonné Jacques Thévoz.

En procédant petit à petit, par étapes successives, les images et les archives révèlent leurs secrets.

 

En proposant des expositions et des éditions à chaque nouveau chapitre, les AFA lèvent le voile sur des trésors enfouis par les strates de l’histoire.

Telle la lumière, jaillissant des entrailles de l’obscurité de l’histoire récente, ces joyaux resurgissent à la surface du présent. Leur qualité fera reconnaître Jacques Thévoz comme un photographe d’importance nationale, voir au-delà …

Les AFA sont nomades, elles collaborent avec des institutions culturelles et artistiques en Suisse et à l’étranger. Elles produisent aussi leurs propres événements de manière indépendante.

 

_AFA12_STAND_PIX_WWW

 

 

Les AFA analysent les documents qu’elles traitent. Des négatifs, de la pellicule, des textes, des vinyls, des bandes magnétique sont les supports d’archives qui sont questionnés avec le regard et les problématiques de maintenant.

Les AFA c’est aussi un programme d’étude et de recherche qui génère des projets curatoriaux. Elles interrogent notre époque sur les pratiques d’archivages, les procédés de reproduction d’images, le statut des images transculturelles, les canaux de diffusion contemporains, l’artiste-ethnologue, le tropicalisme, le droit à l’image, le droit d’auteur ainsi que la perception et la reproduction d’images à notre époque.

Les AFA s’engagent à traiter les archives de Jacques Thévoz dans leur ensemble, avec le maximum de respect esthétique, idéologique, anarchique et critique envers son oeuvre. Avec la menace d’altération et de dégradation des négatifs originaux, il est nécessaire de restaurer, numériser et sécuriser le matériel physique: la pellicule photographique, des tirages, des planches contactes, …  Et plus encore, il est essentiel de préserver les traces de la sensibilité artistique, les recadrages et les subtilités du travail dans la chambre noire.

 

*

 

Les AFA proposent des masterclasses, des workshops et forment des stagiaires pendant les projets. Les AFA créent une vingtaine de poste de travail temporaire par année pour la réalisation de leurs événements. Le travail bénévole de nombreux professionnels permet de soigner la qualité de la présentation malgré des budgets serrés.

 

IMG_5927

 

Les AFA ont acquis une expertise dans le traitement, la numérisation et la diffusion des photos et des documents d’archives. Elles offrent à présent leurs services sur mandats, pour des privés et des institutions.

 

*

Au-delà de l’aspect historique, les AFA questionnent le statut du document d’archive en l’insérant dans le monde de l’art contemporain. Elles offrent la possibilité d’une réflexion sur la dimension politique et sociale des images et des archives dans le contexte global actuel. Les résultats des recherches, de l’avancée de l’inventaire et de la numérisation sont rendus public à la fin de chaque chapitre.

En hommage à l’œil de lynx avant-gardiste d’un homme qui a tout donné pour l’art, sans concessions et de manière authentique, les Archives du Futur Antérieur réactivent un travail du passé et lui apportent une nouvelle dimension.

Alors qu’aujourd’hui, les images coulent comme des fleuves devant nos yeux, arrêtons le courant…

prenons le temps, …

 

regardons en arrière

 

 

Penchons-nous sur ce passé pas si lointain,

 

 

 

 

 

celui de l’époque où prendre une photographie était un processus long et fastidieux.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Qu’est-ce qui fait une bonne image?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

*

 

 

Les AFA remercient : Jacques, Roger, François, Madeleine, Jacqueline, Eliane, Laurent, Véronique, Véronica, Mya, Olivia, Vasco, la tribu Thévoz, Baba, Aboubakary, Claude, Son Excellence le Lamido de Rey Bouba, Madame la Directrice Dr. Esther Olembe et tout le personnel des Archives, Raymond et tout les guides et le personnel du Musée, le MINAC, l’Office Fédéral de la Culture, Kalliopi et tout le monde ou FPAE, Valérie, Lowrider, Cool&Kool, MD4, Serge, Jörg, Michel, Vallois, Jim, Jean-Louis, Célia, Vanessa, Général, Mr. le Ministre, Mr. le Directeur, Mr. le Secrétaire Général,  Clavère, Gérald, Léonard, Mara, Nico,  Bobby, Abdul, Louise, Lionel, Muriel, Vanessa, Awa, Nicole, Claude, Yvette, Zoé, Simon, Patrick, L’Ambassade du Cameroun en Suisse, L’Ambassade de Suisse à Yaoundé et le personnel, le Service de la culture du Canton de Fribourg, l’eikon, Prohelvetia, sept, l’AAAJT et ses membres.